Belgium Français

selectionner votre localisation

Belgium
Bosch Tech Compass 2023
Bosch Tech Compass 2023
Communiqué de presse

Enquête Bosch : quatre Belges interrogés sur cinq voient la durabilité comme un facteur de succès économique

Bosch Tech Compass 2023 : pour la plupart des gens dans le monde, la technologie a un rôle crucial à jouer dans la lutte contre le changement climatique

  • Action climatique et économie : quatre Belges interrogés sur cinq considèrent la durabilité comme un facteur de succès économique.
  • Deux tiers sont également convaincus que le progrès technologique peut faire du monde un meilleur endroit pour vivre.
  • Les personnes interrogées en Belgique sont très favorables à la promotion de l’énergie solaire (58 %) et éolienne (47 %).
  • Pour 44 % des Belges interrogés, le mode de déplacement idéal du futur est la téléportation.

Stuttgart, Allemagne/Las Vegas, États-Unis – La question qui brûle toutes les lèvres en cette période de crise énergétique et de changement climatique est : comment l’humanité peut-elle pourvoir à la demande d’une énergie durable et financièrement accessible ? Tel est ce qui ressort du Bosch Tech Compass 2023, une enquête menée auprès d’un échantillon représentatif de la population de neuf pays dans le monde*. En Belgique, 400 personnes ont été interrogées sur leurs connaissances et leur attitude vis-à-vis de la technologie.

Les résultats pour la Belgique seront mentionnés séparément dans les paragraphes ci-dessous. Les résultats pour la Belgique et les Pays-Bas ne sont pas repris dans les résultats généraux.

Technologies durables et réussite économique

Au niveau mondial*, le potentiel économique des solutions et produits durables fait presque l’unanimité : quelque 82 % des personnes interrogées estiment que plus une entreprise investit dans les technologies durables, plus elle aura de réussite économique à l’avenir. Cette opinion est surtout marquée au Brésil et en Inde (87 % chacun), moins aux États-Unis (73 %). De même, 81 % des participants belges à l’enquête estiment que des technologies durables sont une condition indispensable au succès d’une entreprise, et ils sont 76 % à penser que plus une entreprise investit dans des technologies durables, plus elle aura de succès sur le plan économique à l’avenir.

Concernant l’investissement des entreprises en faveur de l’action climatique, plus de la moitié des personnes interrogées (58 %) estiment que seule une minorité d’entreprises s’engagent réellement en faveur du développement durable aujourd’hui, ce qui laisse de la marge. C’est également l’avis de 58 % des participants belges.

« La lutte contre le changement climatique est la principale mission de notre époque. On attend dès lors - à raison - des entreprises qu’elles proposent des solutions technologiques à ces questions. Bosch entend bien relever ce défi et s’investit résolument dans des technologies prometteuses comme l’électrolyse de l’hydrogène », commente Stefan Hartung, Président du conseil d’administration de Bosch.

Lutter contre le changement climatique par la technologie

De nombreuses parties du monde passent aux énergies renouvelables, mais les personnes interrogées dans le cadre de l’enquête mondiale sont encore réticentes à l’idée de renoncer complètement à l’énergie nucléaire et aux combustibles fossiles comme le gaz et le pétrole pour la production d’énergie. Au total, 62 % des participants à l’enquête sont pour la promotion de l’énergie solaire, alors qu’ils sont 44 % à demander des efforts supplémentaires pour le développement de l’énergie éolienne. Ces avis varient cependant d'un pays à l'autre. En Chine (36 %) et en France (31 %), la promotion de la technologie d’énergie nucléaire bénéficie encore d’un soutien relativement marqué, alors que les Américains (pétrole : 21 %, gaz : 24 %) et les Indiens (pétrole : 22 %, gaz : 23 %) restent nettement plus tournés vers les combustibles fossiles.

Les Belges sont de grands partisans de la promotion de l’énergie solaire (58 %) et éolienne (47 %). Et ils sont 31 % à souhaiter davantage d’efforts de promotion pour l’hydrogène. Interrogés sur les technologies qui présentent le plus grand potentiel pour stimuler la durabilité à l’avenir, 46 % des participants belges choisissent l’hydrogène/la pile à combustible, devant la biotechnologie (41 %) et l’ingénierie climatique (38 %). 47 % des Belges interrogés sont aussi convaincus que l’hydrogène deviendra un combustible « régulier » en 2030, et ils sont 24 % à s’attendre à ce que ce soit le cas entre 2031 et 2040.

Confiance croissante dans la technologie

Le Bosch Tech Compass montre que dans un monde empreint de lourdes incertitudes, la confiance dans la technologie continue à augmenter. Au niveau mondial, 75 % des personnes interrogées sont convaincues que le progrès technologique peut faire du monde un meilleur endroit où vivre. Cette foi est un peu moins grande en Belgique (64 %). Une grande majorité des Belges interrogés (83 %) estime cependant que le progrès technologique doit se concentrer davantage sur les problèmes sociaux comme la santé, l’approvisionnement alimentaire ou le changement climatique, et moins sur les besoins individuels comme l’e-commerce ou le tourisme spatial.

Au niveau mondial, 83 % des personnes interrogées pensent que la technologie est la clé de la lutte contre le changement climatique. En Belgique, c’est 80 %. Seuls 48 % estiment que des efforts suffisants sont actuellement déployés pour développer les technologies durables.

« La numérisation peut jouer un rôle particulier dans le développement durable », affirme Stefan Hartung. « Nous investissons dans le développement et l’extension de nouvelles technologies prometteuses, avec l'accent sur la durabilité, la mobilité et l’industrie 4.0. »

Mobilité dans le métavers

Outre le développement durable, le Bosch Tech Compass est également riche d’enseignements sur d’autres grandes questions comme le métavers. Car la mobilité a également un rôle à jouer dans ce monde virtuel où l’on se côtoie sous la forme d’avatars dans un espace en trois dimensions modélisé à l’image de la vraie vie. Ainsi, 43 % des personnes interrogées peuvent s’imaginer acheter une voiture dans le métavers. C’est surtout en Chine (75 %) et en Inde (69 %) que l’on se montre intéressé par l’idée et prêt à franchir le pas. Moins en Belgique (36 %). Dans le monde réel, les Belges voient toujours la voiture (41 %) comme moyen de transport du futur. Mais ils sont plus nombreux (44 %) à citer la téléportation comme moyen de déplacement idéal.

Autre résultat à noter : 69 % des Belges interrogés se feraient implanter une langue étrangère dans le cerveau pour pouvoir la parler parfaitement si cela était techniquement possible.

À propos de l’enquête

L'enquête Bosch Tech Compass a interrogé des personnes âgées de 18 ans et plus en ligne dans neuf pays (Brésil, Chine, Allemagne, France, Inde, Royaume-Uni, États-Unis, Belgique et Pays-Bas), à la demande de Robert Bosch GmbH. L’enquête a été menée par l’agence d’étude de marché Gesellschaft für Innovative Marktforschung (GIM) en septembre 2022. 1000 personnes ont ainsi été interrogées en Allemagne, en France et au Royaume-Uni, et deux mille au Brésil, en Chine, en Inde et aux États-Unis. Quatre cents personnes ont été interrogées pour les besoins de l’enquête en Belgique, et 600 aux Pays-Bas. Les échantillons aléatoires sont représentatifs des populations respectives en termes de régions, de sexe et d’âge.

*Les résultats généraux sont une moyenne de sept pays (Brésil, Chine, Allemagne, France, Inde, Royaume-Uni et États-Unis). Les résultats pour la Belgique et les Pays-Bas ne sont pas repris dans ces chiffres.


Contact presse :

Peter De Troch

+32 2 525 53 46

peter.detroch@be.bosch.com

Bosch Rexroth - Informations de base

Bosch Rexroth est un des plus importants spécialistes mondiaux dans le domaine des technologies d’entraînement et de commande, et met en mouvement des machines et systèmes de toute taille, de manière efficace, puissante et sécurisée. L’entreprise bénéficie d’une expertise globale dans le domaine des applications mobiles, de l’automation, de l’ingénierie et des équipements industriels. Grâce à ses composants intelligents et ses services et solutions taillés sur mesure, Bosch Rexroth crée l’environnement nécessaire aux applications entièrement connectées. Bosch Rexroth propose des technologies hydrauliques, d’entraînement électrique et de commande, de dispositif de manoeuvre, de mouvement linéaire et d’assemblage, y compris des logiciels et des interfaces avec l’Internet des objets. Présent dans plus de 80 pays avec plus de 31 000 collaborateurs, Bosch Rexroth a réalisé un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros en 2021.

Bosch - Informations de base

Le Groupe Bosch est un important fournisseur mondial de technologies et de services. Avec un effectif d’environ 402 600 collaborateurs dans le monde (au 31/12/2021) le Groupe Bosch a réalisé un chiffre d’affaires de 78,7 milliards d’euros en 2021, selon les chiffres provisoires. Ses activités sont réparties en quatre secteurs d’activité : Solutions pour la Mobilité, Techniques Industrielles, Biens de Consommation et Techniques pour les Energies et les Bâtiments. En tant que société leader de l’Internet des objets (IoT), Bosch propose des solutions innovantes pour les maisons intelligentes, l’industrie connectée et la mobilité connectée. Bosch conçoit une vision de la mobilité qui est durable, sûre et passionnante. Le Groupe utilise son expertise en matière de technologie des capteurs, de logiciels et de services, ainsi que son propre Cloud IoT pour offrir à ses clients des solutions inter-domaines et connectées à partir d’une source unique. L'objectif stratégique du Groupe Bosch est de faciliter la vie avec des produits et des solutions connectés qui fonctionnent avec l'intelligence artificielle (IA) ou qui ont été développés et fabriqués avec son aide. Bosch améliore la qualité de vie dans le monde entier grâce à des produits et des services innovants qui suscitent l'enthousiasme. Bosch crée ainsi des « Technologies pour la vie ». Le Groupe Bosch comprend la société Robert Bosch GmbH ainsi qu’environ 440 filiales et sociétés régionales réparties dans près de 60 pays. En incluant les partenaires commerciaux, le réseau international de production, d’ingénierie et de ventes, le Groupe Bosch couvre la quasi-totalité des pays du globe. Avec plus de 400 sites dans le monde, le Groupe Bosch est neutre en carbone depuis le premier trimestre 2020. La force d’innovation du Groupe Bosch est un élément clé de sa croissance. Bosch emploie près de 76 100 collaborateurs en recherche et développement répartis sur 128 sites dans le monde et environ 38 000 ingénieurs logiciels.

L’entreprise a été créée par Robert Bosch (1861-1942) en 1886 à Stuttgart sous la dénomination « Werkstätte für Feinmechanik und Elektrotechnik » (Ateliers de mécanique de précision et d’électrotechnique). La structure particulière de la propriété de la société Robert Bosch GmbH garantit la liberté d’entreprise du Groupe Bosch. Grâce à cette structure, la société est en mesure de planifier à long terme et de réaliser d’importants investissements initiaux pour garantir son avenir. Les parts de capital de Robert Bosch GmbH sont détenues à 94 % par la fondation d’utilité publique Robert Bosch Stiftung GmbH. Les parts restantes sont détenues par la famille Bosch, par une société appartenant à la famille et par Robert Bosch GmbH. Les droits de vote liés à ce capital social sont confiés majoritairement à la société en commandite Robert Bosch Industrietreuhand KG, qui exerce la fonction d’associé actif.