Usinage du verre

Précision maximale et vitesses élevées : Bosch Rexroth optimise l'usinage du verre

  • Interpolation CNO à haute résolution, dans la plage des nanomètres
  • Entraînements linéaires dynamiques IndraDyn L
  • Solutions système complètes pouvant être mises en œuvre avec flexibilité
 

Dans le traitement du verre optique fin, la technique de commande et d'entraînement de Bosch Rexroth permet d'atteindre des précisions impossibles jusqu'à présent. Ainsi, les polisseuses ou ponceuses de verre fonctionnent avec des précisions de facteur cinq à dix fois supérieur à l'usinage du métal. Les tolérance atteignables de 50 à 60 nanomètres correspondent à une épaisseur d'à peine 100 couches d'atomes.


Vous pouvez mettre en œuvre des solutions système complètes de Bosch Rexroth pour l'usinage de produits de précision variés. Cela concerne par exemple la technique médicale lors de la fabrication de lentilles pour endoscopes, lesquels sont utilisés sans cesse davantage pour les opérations invasives.


Pour l'usinage de lentilles de grandes tailles, qui sont nécessaires pour la production de semi-conducteurs, ou de prismes pour la technique d'analyses hautes performances, la technique de Bosch Rexroth minimise aussi les erreurs de production dans la plage des nanomètres.

Dans l'usinage du verre plat, ce sont avant tout la précision et la vitesse qui comptent. Des installations de production performantes pour du verre de sécurité mono-vitre ou du verre feuilleté requièrent une précision accrue avec des vitesses simultanément augmentées pour atteindre une productivité supérieure.


Vous augmentez ainsi le rythme de votre production et économisez des coûts considérables.


Une des installations de coupe de verre parmi les plus rapides au monde fonctionne avec des moteurs linéaires de Bosch Rexroth. Alors que des solutions conventionnelles avec des éléments de transfert mécaniques présentent des tolérances élevées, les tolérances sont inexistantes dans le cas des entraînements directs.


Le résultat :

  • Des coupes sensiblement plus précises avec des tolérances clairement inférieures.
  • Réduction de la durée du cycle lors de la découpe de 20 pour cent par une accélération de facteur 1,5 par rapport à la combinaison jusqu'à présent courante de servomoteur et de crémaillère.