Réglementations norme TIER 4 Final

 
Content


Réglementations sur les gaz d'échappement – Situation juridique

La réglementation actuelle sur les gaz d'échappement définit des limites admissibles pour les équipements de travail mobiles concernant les émissions de NOx, HC, CO et les particules de suie. Les limites fixées en Europe, aux Etats-Unis et au Japon sont considérablement inférieures comparé à celles appliquées dans d'autres régions du monde . Actuellement, les normes TIER 3 et Stage IIIA sont en vigueur. Au cours des prochaines années, ces limites vont être considérablement réduites si bien que les normes TIER 4 final et Stage IV n'autoriseront qu'environ 10 % des émissions actuelles de suie et de NOx début 2014. Cela entraînera des changements considérables en termes de technologie de moteur diesel et d'équipements de gaz d'échappement, en particulier pour les moteurs diesel d'une puissance supérieure à 55 kW.

PS : Réduire la puissance moteur en deçà du seuil de 55 kW serait une première étape vers le respect des futures limites d'émissions.


Réglementation sur les gaz d'échappement – Technologie moteur diesel

Les moteurs diesel actuels utilisent généralement des systèmes à injection mécanique, fréquemment sans turbocompresseur et avec un seul mécanisme de traitement des gaz d'échappement. Les moteurs TIER 4 / Stage IV, en revanche, intégreront en plus d'une commande électronique et d'un turbocompresseur variable, au moins un système de recirculation des gaz d'échappement refroidis. Et plus les pressions d'injection sont élevées, plus les valeurs de NOx sont faibles ! On peut donc s'attendre à des moteurs de 2000 bar et plus. Chez Robert Bosch, nos experts moteur pensent que toutes ces mesures internes ne seront pas suffisantes, et qu'un système de traitement des gaz d'échappement complexe sera nécessaire. Une attention particulière devra également être apportée au système de refroidissement : non seulement la capacité de refroidissement augmentera considérablement mais le maintien constant des plages de température est également essentiel, indiquant une forte capacité de contrôle du système de refroidissement. Les entraînements de ventilateur contrôlés de Rexroth peuvent ici apporter une contribution significative.

 


Réglementation sur les gaz d'échappement – Traitement des gaz d'échappement

Alors que les systèmes de gaz d'échappement actuels servent principalement à limiter le bruit, les futurs systèmes de traitement devront également réduire les composants des gaz d'échappement. Les particules peuvent être piéger à l'aide d'un filtre à particules diesel (DPF), et l'oxyde d'azote peut être traité par un pot catalytique d'échappement SCR. Ces deux techniques exigent non seulement les dispositifs de commande mais également de l'espace supplémentaire – d'après les experts, 40 à 50 % de la taille du moteur diesel lui-même. Dans la plupart des cas, une technologie d'entraînement optimisée de Rexroth peut aider à atténuer le manque d'espace. Et pour une bonne configuration du système de traitement des gaz d'échappement concernant le moteur diesel et son application particulière, l'expertise de Bosch est à votre disposition.